PLAN DE CHASSE ONF 2022-2023 ABUSIF

Argumentation

Monsieur le Préfet,

L’argumentation de l’ONF heurte les observateurs de terrain en forêt de Mormal, tant naturalistes, forestiers que chasseurs. Nous participions à la CDCFS le jour de la réunion Plan de chasse et tant les naturalistes que les scientifiques et les chasseurs ont rendu un avis défavorable aux arguments de l’ONF dénonçant une absence d’analyse qualitative (et de données chiffrées des dégâts) et même sur le plan quantitatif, une absence de comptage chevreuils et un comptage cerfs biches en baisse de 25%.

Nous dressons pour exemple la traduction strictement mathématique en pourcentages du tableau d’origine des comptages de l’ONF en comparaison des prélèvements et vous pourrez voir que malgré l’aveu statistique d’une baisse de population lors des derniers comptages (arrondi à -27%) et malgré le plan de chasse 2021-2022 qui était très important, celui pour 2022-2023 au lieu d’enfin le stabiliser et si possible le réduire augmente encore le prélèvement, ce qui entraîne une perte totale de plus de 50% de la population, sans compter l’aggravation de la situation pour les biches (167 en 4 ans et encore plus pour les faons 184, pour une population moyenne de 300 animaux selon les comptages ONF récents !). C’est totalement démesuré et inacceptable.

Nombre d’animaux prélevés + minima février 2023

Pour poursuivre, l’ONF invoque la situation nationale pour justifier son plan de chasse local mais c’est inapproprié car les paramètres de l’unique grande forêt du département le moins boisé de France et la seule à abriter des cerfs et biches sans lien avec d’autres forêts et d’autres cerfs et biches sont totalement différents des régions où en effet il faut réguler les risques de croissance de populations. Nous ne contestons pas l’analyse de la situation nationale, nous attirons votre attention sur le fait que Mormal et le Nord sont dans un contexte différent et où l’équilibre biches était correct mais à présent gravement mis à mal par l’ONF et les tirs sur faons sont également excessifs depuis 3 ans. Nous avons par contre proposé en CDCFS l’instauration de bracelets pour daguets.

Quant à l’argument de l’ONF que les adjudicataires locaux seraient d’accord avec l’ONF et que les prélèvements se font aisément, c’est faux et vous pouvez interroger par exemple les adjudicataires des lots 3, 5 et 8 qui vous expliquera combien il est difficile d’atteindre les chiffres biches et faons. Non les prélèvements ne suivent pas comme le prétend l’ONF. Mais la crainte de sanctions financières ou de résiliation de bail ou de refus de diminution de prix place les adjudicataires en situation délicate. Nous vous invitons à prendre contact avec les services techniques de la fédération des chasseurs pour évaluer la situation objective.

Arrivons à présent à l’argument incontournable et capital de l’équilibre sylvocynegetique: l’ONF invoque la dent du gibier. Oui sur le plan national, mais à Mormal, c’est clairement la lame de la tronçonneuse qui pose problème. En effet, si dans les autres régions de France hors Hauts de France, on a à faire avec des Plans d’aménagement suivis et respectés, en forêt de Mormal, celui-ci n’a pas été respecté et les coupes ont été doubles par rapport à celles prévues au Plan 2013-2032. Nous vous informons que le problème de l’équilibre à Mormal qui selon l’ONF n’intéresse pas les naturalistes contestataires est au contraire au cœur de nos préoccupations, notamment portées par l’association Mormal Forêt Agir qui a dû demander au Conseil d’Etat d’obliger l’ONF à communiquer de manière plus transparente sur sa gestion. Ainsi au vu de l’analyse des ventes et des déclarations (après 5 ans !) de l’ONF, ce sont plus de 120.000 M3 par an qui ont été coupés depuis 8 ans au lieu des 62.000 M3 annuels que prévoit le Plan. Ce n’est donc le cerf qui pose problème, c’est la surexploitation de l’ONF à Mormal et il ne faudrait pas confondre les causes et les effets sur la situation de Mormal.

Il est grand temps d’abord en urgence de suspendre l’arrêté et le revoir à la baisse et aussi empêcher toute amende ou sanction pour les sociétés de chasse n’atteignant pas les minima, mais aussi de réaliser un audit comparatif entre le plan d aménagement et les volumes coupés à Mormal depuis 2013.

Nous vous remercions pour votre attention et requérons votre intervention pour remettre à la table de la concertation l’association Mormal forêt agir par la voix de son président et Jean-Francois Hogne du collectif Mormal Patrimoine tous deux abusivement exclus par l’ONF.

Mormal Patrimoine
Locquignol

Nos propositions

Pour rappel https://foretdemormal.wordpress.com/propositions-plan-de-chasse-2022-2033/

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s