PROPOSITIONS DE MORMAL PATRIMOINE POUR LE PLAN DE CHASSE 2020-2021

Préalables

Les plans de chasse ONF sur Mormal reposent depuis toujours  sur une analyse largement insuffisante alors qu’on sait depuis 10 ans qu’une approche strictement quantitative ne permet pas d’établir un plan de chasse pertinent. Les indicateurs de croissance et écologiques ICE sont toujours absents dans les plans ONF: pas d’analyse du poids des faons prélevés, ni de la longueur de patte arrière et des mâchoires, ni de la dentition des adultes, ni un rapport sur les dégâts, résultats d’examen enclos/exclos, etc 

A Mormal, la gestion ONF des grands cervidés à Mormal manque d’analyse qualitative sérieuse de la part de l’ONF. Comment alors faire confiance et débattre sérieusement sur ses plans de gestion de l’espèce cerf ? 

Les minima proposés par l’ONF ont parfois eu tendance à être excessifs comme de 2010 à 2013 et cette année et, à défaut d’arguments plus solides, nous proposons d’être raisonnables  et revoir celui de 2020 à la baisse et plutôt d’intervenir sur le qualitatif du plan de chasse  (par exemple de localiser les prélèvements  surtout sur la zone au Sud Ouest, de créer des bracelets pour des daguets, être économe en zone centrale et Nord etc). 

La dernière fois que l’ONF a relevé le plan de chasse, à partir de 2010, cela a donné des résultats préjudiciables pour l’espèce: disparition des cerfs mâles adultes et de 50% des cerfs d’avenir subadultes, disparition du brame sur la moitié des 4000 ha concernés, effondrement du nombre déjà faible de l’espèce dans la moitié Nord, mise à l’arrêt de la migration naissante d’animaux du Sud vers le Nord (qui a maintenu la privation des sociétés de chasse des lots du Nord de pouvoir elles aussi commencer à chasser l’espèce cerf)…

Il faut tenir compte de paramètres particuliers à Mormal: une répartition géographique de l’espèce contrastée entre le Nord et le Sud du massif, il y a actuellement beaucoup d’engrillagements qui sécurise la régénération, le nombre de sangliers a été réduit en 2018-2019 et libère de la marge pour le cerf,…

Remarques spécifiques

1/ environ 90 animaux ont été tués en 2019

2/ la norme visée de 30 animaux par 1000 ha en Ardennes belges donnerait 276 animaux pour Mormal 

Et 33% pour la chasse = 92 animaux 

Nos comptages estimatifs n’indiquent pas que ce nombre soit atteint 

Il faudrait analyser les dégâts sylvicoles pour évaluer l’équilibre à viser 

On n’y est pas encore, surtout pour la moitié Nord du massif 

L’augmentation progressive depuis 2015 est compensatoire aux prélèvements intensifs excessifs de 2010 jusque 2014 et qui avaient en outre brisé la pyramide des âges chez les mâles (par exemple, il y a même eu un arrêt du brame sur 2000 ha en zone centrale et Sud Est à partir de 2014 qui revient peu à peu après 5 ans)

Heureusement donc que la croissance revient mais elle compense en fait les prélèvements excessifs de la période 2010-2014

Propositions 

Il est nécessaire d’intégrer qu’il y a enfin un meilleur équilibre dans la moitié Sud et qu’on est en dessous de l’équilibre pour la moitié Nord 

Ces 2 situations différentes dues à la disparité géographique demandent donc d’autres réponses que celle proposée dans le Plan avec comme objectif de conserver l’équilibre au Sud et rattraper le retard au Nord. Si un plan de chasse est global  et non localisé, on risque de nouveau de préjudicier l’objectif d’une meilleure répartition spatiale de l’espèce 

  1. Fixer 92 animaux comme maximum 
  2. Prélever surtout sur les lots 1 et 2 non contigus des lots du Nord 
  3. Prélever 15 à 20 biches sur ces lots 1 et 2
  4. Instaurer des bagues de daguets et ne les tirer que sur les lots 1 à 3 (environ 15 au total) 
  5. Accorder deux C2 sur lots 1 et 2 et un C2 sur lot 3
  6. Prélever maximum 5 biches lot 3
  7. Ne prélever que des sangliers et chevreuils lot 4
  8. Ne prélever aucun animal de l’espèce cerf sur les lots 4 à 7
  9. Accorder 7 C1 aux lots 1 et 2 et 4 C1 au lot 3 
  10. Prélever environ 30 faons sur lots 1 à 3 


Commentaires supplémentaires 

Ne pas oublier qu’il y a toujours des pertes extracynégétiques

Réussir l’objectif de favoriser la migration de l’espèce cerf vers la moitié Nord et l’y stabiliser 

Donner au lot 4 une fonction de zone de quiétude et indirectement ne pas concurrencer les activités de chasse de l’espèce cerf des sociétés des lots 1 à 3 et dans le futur de celles des lots 5 à 7. N’y chasser surtout que le sanglier et accessoirement le chevreuil. 

Instaurer des bracelets de daguets, cerfs C1 et cerfs C2 au niveau préfectoral (comme dans d’autres départements – voir exemple ci-dessous en Alsace)  permet que le non respect pourra alors entraîner l’établissement  d’une faute officielle, gérée par l’OFB voire punissable en Justice (car arrêté préfectoral): il y a eu plusieurs faits litigieux ces dernières années mais pas sanctionnés car par exemple jusqu’aujourd’hui le nombre de bracelets C2 est laissé à discrétion de l’ONF, donc peu de sanction officielle possible.

Au pire, si tous les mâles tués étaient des C2, il n’y aurait aucune sanction judiciaire possible ! Cela n’est certes pas l’intention mais cela va mieux en l’écrivant dans l’arrêté.

Exemple:

https://www.haut-rhin.gouv.fr/content/download/13029/88638/file/AP_Plan_Chasse_GdGibier_2016.pdf

CONCLUSIONS 
Demande de modifications du Projet AP fourchette 
cerf élaphe Secteur 37 (Mormal)
Mini 80 maxi 92 (et UNIQUEMENT sur les lots 1 à 3)
en incluant les précisions suivantes
Daguets mini 12 maxi 18
Mâles C1 mini 4 maxi 7 (lots 1 et 2) et mini 3 maxi 5 (lot 3)
Mâles C2 mini 0 maxi 2 (lots 1 et 2) et mini 0 maxi 1 (lot 3)
Biches bichettes mini 15 maxi 20 (lots 1 et 2) et mini 3 maxi 6 (lot 3)
Faons mini 25 maxi 35
Chevreuil Secteur 37 (Mormal) mini 500 maxi 850
Et
modifications du Projet AP campagne de chasse 2020-21 

 

1/ Forêt de Mormal

Date d’ouverture cerf chevreuil sanglier le 23/10 pour les lots 1 à 4 (précision supplémentaire: pas plus de 50% de dimanches de chasse gros gibier par lot de chasse sur la saison) 

Pas de tir d’été du cerf (car période de reproduction)

Pas de chasse à l’arc sur cerf et sanglier adulte

Pas de chasse sur parcelle emblavée maïs enclavée dans la forêt en août et septembre

Pas de tir d’été sanglier chevreuil en septembre sur lots 1 à 4 (période de reproduction cerf)

 

2/ Département du Nord 

Pas de chasse de blaireaux

Pas de vénerie sous terre

Pour info

https://www.lavoixdunord.fr/746190/article/2020-04-28/la-justice-met-un-coup-de-griffe-aux-battues-d-animaux-sauvages-dans-le

MORMAL PATRIMOINE

  Bienvenue en forêt de Mormal ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

10.000 hectares de nature sauvage dans  les Hauts de France 

au Sud de Mons (Belgique) Valenciennes – Bavay – Maubeuge (France)

forêt ruisseaux rivières petits et grands gibiers flore

  Facebook Foret de Mormal

Pour informations de circuits balades, séjour, restauration, découverte faune sauvage et flore, contactez

infos@foretdemormal.fr 

La forêt de Mormal est la dernière grande forêt du Nord Pas-de-Calais. Elle abrite des chevreuils, des sangliers, leurs faons et marcassins, mais aussi des cerfs et des biches dont des grands cerfs et leur brame légendaire en septembre. Des centaines de kms de balades tranquilles en pleine nature, à pied, à cheval ou en vélo… 

 Videos de la forêt de Mormal …

videos

autres videos

Bienvenue !

 

La forêt de Mormal abrite une faune sauvage riche, des paysages naturels variés, de nombreux oiseaux que vous pouvez découvrir aussi sur une page Facebook dédiée (foretdemormal)

Mais actuellement l’ONF poursuit un vaste programme de coupes d’arbres causant des désagréments visuels et pratiques sur une partie de la forêt mais aussi des prélèvements excessifs pour l’équilibre de la forêt. 

Vous pouvez participer à l’association de défense et de protection de la forêt de Mormal

infos@foretdemormal.fr

Page Facebook  plus de 10.000 abonnés du collectif « Mormal Patrimoine »

Vidéo brame 

balades vélo

balades en pays de Mormal

festivités du we en Avesnois autour de la forêt :   http://www.parc-naturel-avesnois.fr/festirural/

Gestion grande faune sauvage de Mormal

Quelques unes de nos propositions

1/ mener de meilleures analyses qualitatives sur la population et notamment les  grands cerfs
2/ initier une réflexion sur des initiatives visant à développer une population au Nord de la voie ferrée, soit par migration soit par introduction de quelques animaux car il n’y a pas de corridors naturels entre les massifs du Nord et notamment de l’avesnois, donc étudier l’hypothèse d’une réintroduction de biches et de cerfs dans le Nord du massif

3/  les tirs sur grands cerfs dans le futur doivent être validés par la Commission départementale cynégétique et se pratiquer à l’approche après le 1er novembre

Des fiches d’identification des cerfs et des cartographies du brame ont été réalisées.
Nous vous tiendrons informés de la suite de ce dossier ici et sur la page Foret de Mormal sur Facebook.
Photos  de Jean-Paul Lefranc, Bertrand Mangel, Jean-Francois Hogne …  les fondateurs de Mormal Patrimoine et Olivier Flamme, Didier Ladry, Gregoire Denis, Jean Pisson, Thierry Debezat, Francis Villette, Pierre Duma, Joël Bionaz, Philippe Bourgois, etc

20120810-090902.jpg20121018-213022.jpg20121018-213230.jpg

image

20130314-113826.jpgO20130314-114104.jpg20130314-114129.jpg20130314-114218.jpg20130314-114242.jpg20130314-114300.jpg20130314-114351.jpg20130314-114454.jpg20130314-113948.jpg20130314-114903.jpg

20130314-115006.jpg

20140324-040629.jpg
20140324-040713.jpg

20140324-040733.jpg

20140324-040744.jpg


Photos de la forêt de MORMAL

Brame  2018 

63843167-1E51-4357-97C5-DFF935096070

CC5132EB-5E75-4BEA-8C9D-0F7F57AB8FDA

Photos de Bertrand Mangel, Jean-Paul Lefranc, Olivier Flamme, Jean-François Hogne, Jean Pisson, Frederic Raulin, Mathieu Tournay, Gregoire Denis, Didier Ladry, Joel Bionaz, Philippe Bourgois, Michael Lebeau, Pierre Duma, Eric Braem, …

MANOEUVRES MEDIATIQUES POUR OCCULTER DES ABUS COMMERCIAUX  

Informations vérité !
Une page de lanceurs d’alerte dédiée aux impostures de communication en forêt de Mormal (chasse, ONF, photographes complices) a été ouverte sur Facebook.
Elle dénonce l’imposture d’un groupe de photographes dénaturant l’éthique photo et de l’information grand public: l’imposture d’un groupe soi disant photos sur Mormal mais en réalité lié à des chasseurs d’une société de chasse de Mormal et à l’ONF.
Cette association présente une façade neutre soi disant de photographes amateurs avec notamment comme responsables un certaIn Antoine LECUYER et un jeune assistant du nom de PENET. Attention, en fait ce ne sont pas seulement des photographes qui sont à l’origine de ce groupe mais aussi des chasseurs d’une société de chasse, les Officiers de Mormal. Participe aussi à cette opération…l’ONF.
Le subterfuge est donc que cette association ne reprenne dans les statuts que les noms des photographes sans que surtout ceux des chasseurs n’apparaissent !
Ils essaient de faire croire au public que c’est un projet de photographes amateurs et surtout que le public ignore que l’opération est en fait montée aussi par des chasseurs !
Ce groupe en fait de photographes associés en secret à des chasseurs pour sa constitution est aussi lié d’une part à l’ONF qui verrait d’un bon œil de soutenir un media (expo photos, site etc.) qui ne critiquerait plus notamment ses coupes d’arbres à Mormal et d’autre part au Président de la Communauté de communes (qui reste silencieux sur le dossier des coupes ONF dont pourtant la population locale se plaint) en vue de créer une communication plus « politiquement correcte ».
Le but de cette opération est de DEVELOPPER UN MEDIA qui soit ACQUIS AUX INSTITUTIONS ONF et CCPM et UNE SOCIETE COMMERCIALE de CHASSE.
Ainsi par exemple rester silencieux sur les circonstances de la mort du grand cerf emblématique Charlemagne masquant le vrai problème en éthique de gestion qu’est le tir aveugle de grands cerfs en battue. Il est clair que l’intérêt d’une Société de chasse (et donc de l’ONF) est de proposer des grands cerfs aux chasseurs qui paieront donc pour venir aux chasses collectives. La rentabilité du bracelet de grand cerf est bien meilleure.
Ici ces chasseurs et l’ONF ont naturellement obtenu de ce groupe que le problème soit masqué dans sa communication.
Il en est de même pour les coupes forestières qui inquiètent voire fâchent les riverains, randonneurs et touristes. Silence et même promotion de la gestion ONF !
Il faut dire que leurs statuts déposés à la Prefecture précisent en fait … « respect des institutions » (ONF, Société de chasse, hommes politiques…) !
Pour bénéficier du soutien des celles-ci, il faut en effet se glisser dans le moule du « politiquement correct ». Quant au respect des usagers, il est donc évidemment fictif.
Ce projet soi disant photos est en fait une initiative de communication « institutionnelle » et non citoyenne. C’est un media qui présente l’apparence d’un media photos expo mais qui en fait est un outil de soutien à l’ONF et à la Societe de chasse des Officiers notamment en occultant les abus et dérives.
Il s’agit donc d’une tromperie du public volontairement organisé par Mr Antoine LECUYER et Mr PENET et qui pourraient nuire au futur de notre forêt de Mormal si le public n’en avait été informé.
Merci de votre attention et nous restons à votre disposition.
https://www.facebook.com/pg/impostureamormal/posts/?ref=page_internal

MENACE ONF DE FERMETURE DE ROUTES

image

Voici la proposition alternative de Mormal Patrimoine qui a permis de maintenir ouvertes la Route d’Hecq et l’entrée de la forêt à Preux au bois. Cette proposition nous l’avons formulée lors de la réunion publique CCPM à Locquignol et nous l’avons expliquée aux 3 Maires la semaine dernière avant leur réunion de négociation avec l’ONF.

C’est finalement actuellement notre proposition qui est retenue et permet de sauver la route d’ Hecq et l’accès de la forêt par Preux !

Notre proposition était de remplacer ces fermetures sur 7 kms et sur des tronçons stratégiques pour les habitants et randonneurs par un test sur un plus petit tronçon de 2 kms, reliant le carrefour Quesne à marronnes (celui proche de l’arboretum) jusque la route de Maroilles. Un test selon nous car il faut étudier l’impact de l’augmentation du trafic sur les autres tronçons et notamment les croisements de véhicules qui seront plus nombreux sur des routes étroites.
Il faut aussi que l’ONF s’engage à ne pas fermer la Route d’Hecq plus tard ni devant l’arboretum (simplement y placer une chicane de ralentissement de sécurité si necessaire).

Donc ce dossier n’est pas tout à fait terminé mais la situation s’est modifiée grâce à la mobilisation populaire avec l’aide de Mormal Patrimoine, Mormal Forêt Agir et des 3 Maires de Locquignol, Hecq et Preux au bois.

Cette alternative permet aux familles avec petits enfants (poussettes, petits vélos, rollers) de se balader sur ce tronçon et aux randonneurs des GR et animaux de traverser tranquillement ce tronçon sans voitures. Il reste une autre position, celle de refuser toute fermeture, par exemple si on n’obtient pas des garanties suffisantes pour l’avenir des autres routes.

On reste vigilants !

À suivre et merci à tous !

 

image